En FranceSociété
A la Une

Mouse Jacking : comment protéger votre véhicule ?

Plus communément appelé “vol à la souris”, le Mouse Jacking est une technique de vol de voiture, sans effraction, de plus en plus répandue. Avec l’avènement des voitures connectées, ce type de vol concerne désormais 8 cas sur 10. 

Comme le révèle le classement des 10 voitures les plus volées l’an dernier, ces vols ne concernent plus uniquement les véhicules haut de gamme. Si vous possédez une voiture à verrouillage télécommandé, vous pourriez peut-être être concerné. 

Qu’est ce que le Mouse Jacking ? Comment s’en prémunir ? Actuauto.fr vous explique tout ! 

Le Mouse Jacking : qu’est ce que c’est ? 

Le Mouse Jacking est un terme générique qui reprend différentes techniques de vol de véhicule par effraction électronique, à l’aide d’ordinateurs ou de logiciels spécialisés. Faciles à trouver sur internet, ces outils de piratage sont relativement coûteux à l’achat mais se montrent rapidement rentables pour les voleurs. 

Avec ce mode opératoire, les malfaiteurs agissent rapidement et surtout discrètement, sans aucun bris de verre susceptible d’attirer l’attention d’un voisin. 

Équipé d’un brouilleur d’ondes électroniques, le voleur se place simplement à proximité de votre véhicule lorsque vous vous garez et empêche la fermeture de la voiture lorsque vous appuyez sur le bouton de votre clé. 

Autre technique, qui nécessite néanmoins un peu plus de préparation : le voleur vient repérer à l’avance le numéro de série de votre véhicule afin de se procurer une clé similaire à la vôtre. Plus récemment, des modèles de clés de voiture vierges appelées “key-educator” ont même fait leur apparition. A l’aide du boîtier fourni, les voleurs parviennent à lire le code antidémarrage du véhicule sans avoir à déprogrammer les anciennes clés. 

On peut enfin citer la technique dite du relais. Le voleur, généralement accompagné d’un complice, déclenche l’ouverture puis le démarrage de votre voiture en actionnant la clé située à l’intérieur de votre domicile. 

Dans tous les cas, le vol est donc commis sans effraction matérielle et sans causer de dommage au véhicule. Les malfaiteurs n’ont plus qu’à s’introduire dans le véhicule, soit pour le dérober en branchant simplement leur matériel informatique à la prise diagnostique, soit pour voler les biens que vous auriez pu laisser à bord. 

Comment protéger votre véhicule du Mouse Jacking ? 

Rassurez-vous, plusieurs techniques existent pour vous prémunir du vol de votre véhicule. 

Le bloque-volant 

La canne mécanique ou bloque-volant reste le moyen le plus sûr pour protéger votre véhicule du vol. En bloquant le volant de la voiture, ce dispositif simple mais au combien efficace, empêche l’utilisation de la voiture, même si le voleur parvient à la faire démarrer. 

Évidemment très dissuasive, l’alarme est un autre moyen simple et efficace pour lutter contre le vol de la voiture. 

L’étui anti-ondes

Particulièrement efficace contre la technique dite du relais, l’étui anti-ondes agit comme une cage de Faraday et vous permet ainsi de conserver vos clés en parfaite sécurité. À défaut, vous pouvez également envelopper votre clé dans du papier aluminium afin de la protéger de toute tentative de piratage. 

L’antivol OBD

Redoutable d’efficacité, l’antivol OBD est une prise électronique qui mettra en échec toutes tentatives de re-programmation forcée. L’installation doit être réalisée par un professionnel équipé d’une valise diagnostique afin d’inverser les connecteurs OBD de la voiture. 

Le traceur GPS

Certaines sociétés spécialisées proposent l’installation d’un traceur GPS sur votre voiture. Elles promettent ainsi de vous aider à retrouver votre voiture volée, y compris si elle est enfouie (dans un sous-sol ou dissimulée dans un container par exemple) ou sous l’emprise d’un brouilleur. Certains modèles peuvent vous alerter lorsque le moteur est mis en route voire même vous permettre de couper le circuit à distance. 

Que faire en cas de vol par Mouse Jacking ? 

Si vous êtes victime d’un vol de voiture par Mouse Jacking, il faut prévenir les forces de l’ordre et déposer plainte dans les 24 heures suivant le vol. 

N’oubliez pas de prendre contact avec votre assureur. Si les assureurs ont pendant longtemps refusé d’indemniser les cas de Mouse Jacking sous prétexte qu’il n’y avait pas de trace d’effraction, la jurisprudence est désormais très claire : le Mouse Jacking est bien un vol de véhicule ce qui donne droit à une obligation d’indemnisation. 

Toutefois, pour vous assurer une bonne prise en charge, veillez à bien respecter toutes les clauses de votre contrat telles que le gravage des vitres ou l’obligation d’installation d’un système de géolocalisation. 

Si votre véhicule n’est pas retrouvé dans un délai de 30 jours à compter de la date de votre déclaration de sinistre, il sera considéré comme définitivement perdu et vous pourrez obtenir une proposition d’indemnisation. 

Et vous ? Avez-vous déjà été victime d’un vol sans effraction ? Racontez-nous vos expériences dans les commentaires. 

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer