Réparation & pannesTutoriel
A la Une

Moteur diesel : nos conseils pour le préserver

Même s’ils sont performants, peu gourmands en carburant et particulièrement réputés pour leur longévité, les moteurs diesel sont aussi plus fragiles que les modèles à essence et nécessitent donc un entretien régulier. 

Comment décrasser son moteur diesel ? Comment en prendre soin ? Quelques gestes simples à adopter permettent de réduire l’encrassement du moteur. Retrouvez sans plus tarder les conseils d’Actuauto pour prolonger la durée de vie de votre moteur diesel. 

La conduite en ville est très certainement le principal ennemi des moteurs diesel. En effet, les moteurs diesel sont équipés d’un filtre à particules (FAP), chargé de collecter et d’éliminer les particules nocives. Or, si le véhicule n’effectue que de courts trajets et ne circule qu’en milieu urbain, le FAP ne peut pas atteindre sa température de régénération ce qui conduira inévitablement à son encrassement. Ainsi, si vous n’utilisez votre voiture que pour conduire les enfants à l’école et aller au supermarché du coin, mieux vaut envisager de s’en séparer et opter pour un véhicule électrique ou hybride à la place ! 

Pour ceux qui n’ont pas prévu de changer de voiture tout de suite mais qui roulent néanmoins majoritairement en agglomération, n’hésitez pas à sortir votre véhicule sur autoroute au moins une fois par semaine. En effectuant un trajet hors ville de 50 km et à vitesse constante au moins une fois par semaine, votre moteur diesel est capable d’éliminer l’ensemble des dépôts accumulés au cours d’une semaine de conduite en ville. En voilà une belle excuse pour filer prendre l’air à la montagne ou sur la côte le temps d’un week-end ! 😉

Particulièrement sensibles aux variations de température, les moteurs diesel n’aiment pas les fortes accélérations à froid. En effet, dans les premières minutes qui suivent le démarrage, l’huile moteur n’a pas encore pu atteindre sa température et sa viscosité optimale. Ainsi, pour assurer la longévité de votre moteur diesel, mieux vaut respecter son temps de chauffe et patienter un peu avant de monter dans les tours. 

Laissez tourner le moteur quelques instants avant de prendre la route, afin de laisser le temps à l’huile d’atteindre les différentes pièces mécaniques. On estime que la température optimale se situe autour des 90°ce qui correspond généralement aux 10 premières minutes de trajet. Au quotidien, évitez autant que possible les démarrages brusques, veillez à passer correctement vos vitesses et roulez avec souplesse, sans accélérations intempestives. 

De manière générale, il est recommandé d’adopter une conduite souple et d’éviter de conduire en sous-régime. En privilégiant l’éco-conduite, vous préserverez les performances de votre moteur et réaliserez dans le même temps des économies de carburant ! 

Plus fragiles, les moteurs diesel nécessitent un entretien régulier. Comme pour n’importe quel moteur, il est recommandé d’effectuer une vidange tous les 15 000 kilomètres environ. Cela vous permettra non seulement de renouveler l’huile usagée mais également de contrôler les différents filtres (à air, à huile et à gasoil) et de les remplacer si besoin. Le filtre à gasoil par exemple doit être changé plus régulièrement sur un diesel que sur un véhicule essence car le gazole contient plus de particules que le super. 

Au fil des kilomètres, les injecteurs peuvent s’encrasser, provoquant ainsi perte de puissance et/ou à-coups. On estime qu’un simple dépôt de 5 microns sur un injecteur (autrement dit 3 fois rien) peut réduire son débit d’environ 25 %. Cet encrassement peut également causer le dysfonctionnement du filtre à particule, le colmatage progressif du collecteur, des soupapes d’admission et de la vanne EGR ou pire encore, la casse du turbo. Il est donc primordial de décrasser régulièrement votre diesel. 

Pour cela, une à deux fois par mois (ou une fois par semaine si vous vous retrouvez constamment bloqué dans les bouchons), n’hésitez pas à rouler quelques minutes à un régime supérieur à 3000 tours/ minute. 

Au moment de faire le plein, même s’il est forcément très tentant de choisir le carburant le moins cher possible, privilégiez, si vous le pouvez, le gazole premium. Certes plus cher à la pompe, il contribue à prolonger la durée de vie des moteurs diesel car il améliore le rendement moteur et réduit le dépôt de saletés. Ses effets détergents agissent également contre la corrosion et l’oxydation sur les parties les plus sensibles du moteur, les injecteurs notamment. Son utilisation vous permettra donc de réaliser des économies sur le long terme. 

En été et en hiver, évitez de rouler avec un réservoir presque vide. En effet, sous l’effet de la condensation, des gouttes d’eau se forment dans le réservoir et se mélangent à votre gazole. Idéalement, il faudrait remplir le réservoir dès que la jauge dépasse la moitié ou atteint le dernier tiers. En veillant à rouler le plus souvent possible avec un réservoir rempli, vous limiterez ainsi l’apparition de condensation et donc le risque de corrosion. 

Ces quelques conseils sont relativement simples à mettre en application. Néanmoins, si vous entendez des cliquetis lors des accélérations ou que des fumées, blanches ou noires, s’échappent du véhicule, il est sûrement trop tard et votre moteur est probablement déjà encrassé. 

Pour résoudre le problème sans passer par la case garage, vous pouvez utiliser des additifs de carburant qui vous permettront de réduire les émissions polluantes et les fumées à l’échappement. Leur action simultanée sur les différentes pièces sensibles (injecteurs, vanne EGR, turbo ou encore filtre à particules) vous permettra de conserver un véhicule en bon état à moindre coût. 

Et vous ? Comment faites-vous pour prendre soin de votre moteur diesel ? N’hésitez pas à partager vos astuces dans les commentaires !

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer