Actualités

Faut-il encore faire le choix d’un diesel en 2022 ?

S’il ne verra sans doute pas la prochaine décennie, le diesel reste un carburant efficace et reste un choix en cas d’achat d’une nouvelle voiture en 2022.

Alors que la fin des véhicules thermiques est actée par le parlement européen d’ici 2035, les temps sont durs pour le diesel. Les politiques le jugent aujourd’hui trop polluant et sont en phase pour mettre un terme à son utilisation, notamment avec la norme Euro7, qui pourrait le supprimer de la circulation plus tôt que prévu. Malgré tout, pour certains cas, il mérite encore toute notre attention. Voici, trois raisons de choisir un véhicule diesel.

Les long trajets

Le diesel est connu pour sa faible consommation. Même si son coût est maintenant légèrement inférieur voire égal à l’essence à la pompe, le surcoût s’amortit grâce à sa faible consommation. Il représente un intérêt financier pour les grands kilomètres, supérieur à 20 000 km, et pour des parcours réguliers sur voies rapides. C’est sur ce type de route que le moteur diesel peut activer son système de dépollution puisqu’il peut monter suffisamment en régime de façon prolongée et donc monter en température. 

Les longs trajets sur voie rapide permettent au système de dépollution d’être complètement efficace.

Le gazole possède une plus grande capacité d’autonomie et permet par exemple de traverser le pays sans arrêt réguliers. Tout le contraire d’un véhicule électrique dont l’autoroute fait baisser son autonomie et lui impose de s’arrêter pour une ou plusieurs charges rapides d’environ 30 minutes chacune. Un véhicule diesel permet un confort supplémentaire lors de long trajet, un confort lié à l’absence de contrainte lors du trajet.

Le prix d’un véhicule diesel

L’époque où le diesel possédait une cote d’enfer est révolue. Depuis plusieurs années maintenant, le prix des diesel d’occasions baissent. Face à une diminution de la demande et à une concurrence rude entre vendeurs, ils se voient dans l’obligation de baisser leur prix.

Ce qui est donc très bénéfique pour les acheteurs de véhicules diesel qui paieront moins cher que pour un véhicule essence. Alors que les diesel anciens deviennent très accessibles en occasion, c’est au tour des modèles les plus récents de l’être également. On répète au public que le diesel est mauvais et qu’il risque d’être banni de la circulation dans les centres-villes, il est donc rejeté par un grand nombre d’automobilistes. 

Ces dernières années, la décote des véhicules diesel, même sur les plus récents ( 4 ans, 2 ans ou 1 an) est plus importante que pour les véhicules essence.

Il y a donc d’excellentes affaires à réaliser sur ces véhicules.

Tracter avec un diesel

En cas de besoin régulier en tractage, le gazole est l’idéal. En effet, tracter une caravane ou une remorque ajoute beaucoup de poids. Cela dégrade les performances du véhicule et augmente sa consommation. Un moteur diesel délivre un couple élevé, la contrainte du tractage se fait donc moins ressentir par le véhicule.

Concernant la surconsommation, elle est toujours perceptible mais reste moindre par rapport aux autres moteurs, les longs parcours sont donc toujours possible sans trop de perturbations.

Le diesel convient également pour le franchissement en tout-terrain, une pratique beaucoup plus facile avec un moteur diesel pour les mêmes raisons que pour tracter. Son couple sert à faciliter l’évolution hors sentier. Pour ce type de conduite, il faut un véhicule avec quatres roues motrices pour que le franchissement soit facilité. Pour favoriser, la force du moteur doit être disponible à des vitesses de rotations basses. De plus, pas besoin de monter dans les tours pour obtenir cette force et le franchissement des obstacles est donc facilité.

Ce qu’il faut retenir

Le diesel est de plus en plus mis à l’écart, notamment dans les agglomérations et sera même interdit de circulation dans certaines zones. Cependant, il reste une bonne option pour les “gros” rouleurs et ceux qui parcourent beaucoup de kilomètres, notamment en voie rapide.

Afficher plus

2 commentaires

  1. Encore un article qui essaie de défendre le mazout. Et ce malgré tous les dossiers à charge….. et à juste titre.
    L’éradication de ce carburant nauséabond aurait dû se faire beaucoup plus tôt.
    Mais il faudrait aussi s’occuper des poids lourds, des avions….

    1. Bonjour,

      Merci d’avoir pris le temps de nous faire part de votre avis.

      Notre intention n’est pas de défendre le diesel mais de peser le pour et le contre. En effet, les véhicules diesel font encore partir du parc automobile et représentent 55 % des véhicules en circulation en France.

      À bientôt sur Actuauto.fr!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer