ActualitésEn France
A la Une

4L et R5 : Renault prévoit-il une renaissance pour ces modèles ?

N’oublions pas que la crise sanitaire a impacté les ventes du secteur automobile. Renault, marque la plus vendue en 2019, voit ses ventes baissées plus que celles de ces concurrents, il est alors important pour la marque de faire face à de nombreux défis. Renault peut prévoir de relever le défi en réinventant la 4L et la R5.

Pour surmonter cette crise le dirigeant de Renault, Luca de Meo, envisage de faire renaitre des véhicules emblématiques, comme la 4L et la R5 et a établi une stratégie de « renaulution ».

4L et R5 : Renault prévoit-il une renaissance pour ces modèles ? | Actuauto.fr

« Renaulution » : un nouveau plan stratégique pour Renault

Depuis l’arrivée du nouveau dirigeant de Renault, Luca de Meo, envisage un nouveau plan stratégique. Pour la marque au losange, il est judicieux d’étendre sa gamme de l’électrique, après le succès de la Renault ZOE.

Pour cela, Luca de Meo pense qu’il est important de ressortir les anciennes recettes. C’est d’ailleurs cette stratégie qu’il a opté pour la marque FIAT. Il avait décidé de faire renaitre la FIAT 500, qui a connu un grand succès depuis sa sortie.

Parmi les nouveautés, 3 nouveaux modèles Alpine seront présentés. Luca de Meo nous fera part de la nouvelle stratégie de Renault, la « renaulution », ce jeudi 14 janvier.

Nouvelle version de la 4L et R5

Dans cette stratégie, la marque au losange pourrait redonner vie à des mythiques modèles, la 4L et la R5.

Inventer des modèles électriques est aujourd’hui la stratégie de nombreux constructeurs. Le néo-rétro est aussi aujourd’hui une nouvelle vision chez les constructeurs automobiles.

Alors pourquoi ne pas combiner ces deux stratégies et faire renaitre la 4L et la R5 de Renault, grâce à des modèles 100% électriques, qui pourrait avoir la même autonomie que la Renault ZOE. C’est ce que pourrait envisager la marque Renault.

En effet, Luca de Meo aimerait proposer une gamme de véhicules emblématiques à un prix d’entrée à moins de 20 000 euros, fabriqués en France.

Cette grande nouvelle, pourrait ravir les plus grands amateurs de marques françaises, mais aussi les plus grands amateurs de véhicules rétros.

Inscrivez-vous à notre Newsletter pour ne rater aucunes informations et suivez toutes l’actualité automobile sur Actuauto.fr.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer