En FranceSociété
A la Une

CBD au volant : quels sont les risques ? 

Cigarettes électroniques, huiles, infusions et même bonbons, le CBD se décline sous de nombreuses formes depuis sa légalisation en France cet été. Cette substance naturelle, issue de la plante de chanvre, contient 0,2 % de THC et n’est donc pas considérée comme un produit stupéfiant. 

Même si elle est aujourd’hui légalisée, la consommation de CBD peut néanmoins affecter les réflexes du conducteur et est donc fortement déconseillée. Que se passe-t-il si vous prenez le volant après avoir consommé du CBD ? Que risquez-vous si vous conduisez après en avoir consommé ? CBD au volant, que dit la loi ? Actuauto.fr fait le point pour vous. 

CBD au volant : quels sont les risques ? | Actuauto.fr

Qu’est ce que le CBD ? 

Plus connu sous l’abréviation CBD, le cannabidiol est une molécule naturellement présente dans le cannabis, ainsi que dans la plante de chanvre. Sa consommation est désormais légale puisque le CBD n’a aucun effet psychotrope sur le cerveau, à l’inverse du THC (tétrahydrocannabinol) qui, lui, peut avoir des conséquences néfastes sur la santé à long terme. 

Le CBD représente d’ailleurs un atout majeur dans le domaine médical puisqu’il possède des vertus anti-anxiolitiques et anesthésiantes. Il est notamment utilisé pour traiter les problèmes liés au stress et à l’anxiété et se révèle particulièrement efficace contre les troubles du sommeil. 

Le CBD se décline sous différentes formes telles que l’huile de CBD, la résine de CBD, la fleur de CBD, des e-liquids de CBD pour les cigarettes électroniques ou encore les bonbons au CBD. 

Peut-on conduire après avoir pris du CBD ? 

La consommation de CBD entraîne des effets rapides et de longue durée. Les études montrent que le CBD affecte le jugement, la coordination et le temps de réaction. Il est donc fortement déconseillé de prendre le volant après une prise de CBD, quelle que soit la forme sous laquelle la substance a été consommée. 

Les effets du CBD différent en fonction du consommateur. Certains y sont plus sensibles que d’autres et peuvent même être sujets à des nausées ou des vertiges. Dans tous les cas, même si l’effet obtenu reste léger, il n’en demeure pas moins dangereux. En effet, la sensation de relaxation rapidement ressentie après avoir intégré du CBD peut entraîner une baisse de la concentration, voire même des hallucinations. 

La vigilance pouvant être altérée, la consommation de CBD au volant est donc forcément considérée comme dangereuse puisqu’elle augmente considérablement le risque d’accident. Une dose importante de CBD assimilée par l’organisme peut d’ailleurs provoquer des états de somnolence. 

Il est donc nécessaire de laisser passer une durée minimale de 6 heures avant de reprendre le volant. C’est le temps nécessaire pour éliminer totalement toute trace de THC dans l’organisme. 

CBD au volant : que dit le code de la route ? 

A la différence de l’alcool, le code de la route ne prévoit pas de taux pour l’usage de stupéfiants. Ainsi, en vertu de l’article L.235-1 du code la route, il est strictement interdit de conduire après avoir “fait usage de substances ou plantes classées comme stupéfiants”. 

Donc en résumé, vous pouvez tout à fait consommer le CBD, puisqu’il s’agit d’un produit légal, mais vous serez en infraction en cas de contrôle routier. En effet, tous les produits à base de CBD contiennent 0,2 % de THC. Bien qu’infime, cette quantité est donc parfaitement détectable en cas de contrôle de police au test salivaire. Si la couleur change, c’est que le test se révèle positif, quelle que soit la substance consommée. 

La consommation de drogue étant illégale en France (tolérance zéro), les sanctions sont lourdes. En cas de dépistage positif, vous risquez :

– un retrait de 6 points sur le permis de conduire,

– jusqu’à 4 500 euros d’amende,

– 2 ans d’emprisonnement, 

– et jusqu’à 3 ans d’annulation de permis de conduire (automatique en cas de récidive). 

Avec la recrudescence du nombre d’accidents mortels liés à l’alcool ou à la consommation de stupéfiants (23% des accidents mortels), les contrôles de dépistage sont devenus de plus en plus fréquents. Ainsi, pour éviter tout stress en cas de contrôle routier, mieux vaut donc être responsable. Ne consommez pas de produits contenant du CBD si vous savez que vous allez conduire.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer