Réparation & pannesTutoriel
A la Une

Amortisseurs : quand et comment les changer ?

Essentiels pour garantir votre sécurité et votre confort à bord du véhicule, les amortisseurs doivent impérativement être remplacés lorsqu’ils sont usés. Il s’agit d’une réparation plutôt onéreuse qui implique de surcroît, une fois le changement effectué, une vérification du parallélisme du véhicule. 

Pour réduire la facture, de plus en plus d’automobilistes envisagent d’effectuer eux-mêmes le remplacement des amortisseurs. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le remplacement des amortisseurs avant de se lancer. 

À quoi servent les amortisseurs ? 

Éléments essentiels du véhicule, les amortisseurs équilibrent les mouvements de la voiture et vous aident à maintenir une bonne trajectoire. Lors du freinage, ce sont eux qui plaquent les roues au sol. Ainsi, rouler avec des amortisseurs usés augmente les risques d’aquaplaning. 

Par ailleurs, les amortisseurs assurent non seulement la bonne tenue de route du véhicule mais également le confort à bord. Le rôle des amortisseurs étant, comme son nom l’indique, d’amortir les chocs sur la route. 

En effet, lorsque le véhicule est mal amorti, la fatigue du conducteur augmente considérablement. Or, cela entraîne également une augmentation significative du risque d’accidents. 

Enfin, rouler avec des amortisseurs usés accélère l’usure des autres éléments du véhicule, les pneumatiques tout particulièrement. Ainsi, si vous ne voulez pas voir la liste des pièces à remplacer s’allonger, mieux vaut intervenir rapidement. 

Amortisseurs : quand faut-il les changer ? 

Les amortisseurs doivent idéalement être contrôlés tous les ans ou tous les 20 000 kilomètres environ. D’après les recommandations des constructeurs, ils doivent être remplacés au bout de 80 000 kilomètres. 

Si vous avez l’habitude de rouler fréquemment sur des routes dégradées (les fameux nids-de-poule 🥴) ou en zone urbaine avec franchissement régulier d’obstacles tels que les dos d’âne, il faudra être particulièrement vigilant. 

Quelques signes peuvent vous alerter de l’usure prématurée de vos amortisseurs. On peut citer par exemple : 

  • apparition de fissures
  • tenue de route délicate, en particulier dans les virages 
  • difficultés sur les obstacles, les dos d’âne notamment
  • bruits de claquement 

Dans tous les cas, sachez que vos amortisseurs seront forcément vérifiés lors du contrôle technique et vous serez donc informés si un changement est à prévoir. 

Que faut-il pour remplacer soi-même ses amortisseurs ? 

S’il est tout à fait envisageable d’effectuer un changement d’amortisseur soi-même, l’opération nécessite néanmoins pas mal de travail. En effet, le remplacement s’effectue impérativement par paire (sur un même essieu). De plus, il est fortement recommandé de procéder par la même occasion au changement des butées de suspension et des coupelles d’amortisseur. Comptez donc au moins 2 heures de travail. 

Autre paramètre à prendre en compte avant de vous lancer : l’opération nécessite de soulever la voiture. Pour cela, vous pouvez vous équiper d’un cric et de chandelles à crémaillères en veillant à opter pour un modèle adapté à votre véhicule. Munissez-vous également de vos outils de base habituels (clé dynamométrique, cliquet, douilles pour démontage…). Pour faciliter le démontage des anciens amortisseurs, vous pouvez également prévoir un dégrippant en spray comme le WD-40 qu’il vous suffira de vaporiser sur les pièces à desserrer. 

Côté matériel, il faudra également vous munir d’un compresseur de ressort et d’un extracteur de rotule. Enfin, vous devrez impérativement effectuer une vérification du parallélisme de votre véhicule une fois le changement effectué. 

Comment changer un amortisseur ? 

À noter : les opérations de démontage/montage sont sensiblement les mêmes pour le remplacement des amortisseurs avant et arrière. 

Étape 1 : surélever la voiture

Avant toute chose, commencez par desserrer, sans les enlever, les écrous des roues de l’essieu dont vous voulez changer les amortisseurs. 

Positionnez ensuite un cric sous la voiture à l’emplacement prévu à cet effet afin de la surélever. N’oubliez pas d’installer un jeu de chandelles à crémaillères pour garantir votre sécurité et limiter le risque d’accidents durant toute l’opération. Finissez d’enlever les écrous des roues et démontez-les. 

Étape 2 : déposer l’amortisseur usé

Le ressort et l’amortisseur sont maintenus ensemble par un écrou central. À l’aide d’une clé et d’un peu de dégrippant si nécessaire, débloquez l’écrou de l’amortisseur. 

Tournez ensuite vers vous la biellette de barre stabilisatrice pour l’extraire de son logement. Selon le modèle de votre voiture, elle peut être couplée à une autre pièce : soit au triangle de suspension, soit directement à l’amortisseur. 

De la même manière, l’amortisseur peut être couplé au bras de suspension ou à la fusée. Dévissez la ou les vis avant de déposer l’ensemble des câbles et des flexibles qui se trouvent sur la jambe de suspension. Exercez un effet de levier pour l’extraire. 

À l’aide du compresseur de ressort, comprimez le ressort pour libérer la butée d’amortisseur puis déposez la butée, le ressort et enfin le soufflet de protection. 

Étape 3 : monter le nouvel amortisseur

Commencez par remonter le soufflet de protection puis le ressort et la butée. Décomprimez le ressort avant de remonter l’ensemble de la jambe de suspension et la butée. Montez la butée à la fusée. 

Vous pouvez ensuite remettre en place la biellette de barre stabilisatrice en veillant à bien l’accoupler à la bonne pièce (le triangle de suspension ou l’amortisseur selon le modèle de votre voiture). 

Remontez la roue. Dans un premier temps, serrez les écrous manuellement puis référez-vous au manuel d’entretien du véhicule pour connaître le bon couple de serrage.

Les amortisseurs se changeant toujours par paire, répétez toutes les étapes ci-dessus avec le second amortisseur. Si vous devez procéder au remplacement de vos quatre amortisseurs, l’ordre n’a pas d’importance. 

Et voilà, vous connaissez désormais la marche à suivre pour changer vos amortisseurs. N’hésitez pas à nous dire en commentaire ce que vous avez pensé de ce dossier spécial amortisseurs !

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer