ActualitésEn FranceSociété
A la Une

1er janvier 2022 : ce qui attend les automobilistes 

Tous les ans, de nombreuses mesures entrent en vigueur à compter du 1er janvier. Cette nouvelle année ne déroge pas à la règle puisque de nombreux changements sont annoncés pour le 1er janvier 2022. 

Quelques bonnes nouvelles, telles que la revalorisation du SMIC ou encore l’augmentation des pensions de retraite, ont été annoncées. Côté route, de nombreux changements sont à prévoir et certains risquent de ne pas faire l’unanimité auprès des automobilistes ! Augmentations, nouveaux barèmes ou encore malus au poids, voici ce qui va changer pour vous, automobilistes, en 2022 ! 

1er janvier 2022 : ce qui attend les automobilistes | Actuauto.fr

Apparition d’un nouveau malus : le malus au poids 

Voté à l’assemblée fin 2020, le malus au poids entre en vigueur à compter du 1er janvier 2022. 

Cette mesure inédite concerne tous les véhicules de plus de 1800 kilos qui devront s’acquitter d’un malus de 10 euros par kilogramme supplémentaire. De quoi inquiéter les propriétaires de SUV ou de grosses berlines ! En revanche, tous les véhicules électriques et hybrides rechargeables sont exonérés de ce malus. 

Si vous conduisez un véhicule disposant d’au moins 8 places assises, sachez néanmoins que vous bénéficierez d’une déduction de 400 kilos, ce qui portera à 1400 kilos le seuil retenu. Des abattements sont également prévus pour les familles nombreuses ayant au moins 3 enfants à charge (une déduction de 200 kilos par enfant sera appliquée). 

On estime que ce nouveau malus au poids concernerait environ 60 000 véhicules, ce qui représente seulement 3% des véhicules en circulation en France. 

Augmentation des malus écologiques au 1er janvier 2022

Sans surprise, le barème concernant les émissions polluantes va, quant à lui, continuer de se durcir. En effet, à partir du 1er janvier 2022, l’ensemble de la grille des malus va être avancée. 

Le seuil de déclenchement sera, une nouvelle fois, abaissé de 5 grammes. Le malus s’appliquera donc à tous les véhicules émettant plus de 128 g/km contre 133 g/km actuellement et 138 g/km en 2020. Les montants suivront automatiquement la même progression, ce qui va inévitablement alourdir les malus déjà en vigueur. 

Côté mauvaises nouvelles, ce n’est pas terminé. Le malus maximal sera désormais de 40 000 euros en 2022 au lieu des 30 000 actuels. Rassurez-vous, ce seuil ne pourra être atteint qu’à partir de 224 g/km de CO2 rejetés ce qui vous laisse tout de même une certaine marge. En cas de doute, n’hésitez pas à utiliser un additif anti-pollution afin d’augmenter vos chances de réussite aux tests anti-pollution. 

Dans tous les cas, sachez que les malus au poids et CO2 sont cumulables mais que le coût total de ces malus écologiques ne pourra pas dépasser 50 % de la valeur du véhicule. Cette nouvelle règle devrait ainsi peser dans la balance pour bon nombre d’automobilistes en quête d’une nouvelle voiture ! 🚗

Restrictions de circulation dans certaines villes à compter du 1er janvier 2022

Pour faire face aux pics de pollution qui touchent de plus en plus régulièrement les grandes villes, les restrictions de circulation vont s’intensifier

À Strasbourg, c’est une année de pédagogie qui débutera le 1er janvier 2022 avec l’interdiction des Crit’Air 5 et des non classés. En revanche, ce sera la fin de la tolérance et le début des sanctions pour Reims. Même chose pour Saint-Etienne qui vise dans un premier temps les poids lourds et les utilitaires non classés. 

On sait également que les Crit’Air 3 seront interdits dans Paris à compter du 1er juillet 2022 et, qu’à la même date, Lyon bannira les Crit’Air 5 et non classés. 

Bonus écologique : maintien des barèmes jusqu’en juillet 2022 

On termine tout de même sur une note positive avec le maintien du bonus écologique sur le barème actuel pour les 6 prochains mois

En effet, après deux années compliquées, notamment en termes de vente, le gouvernement a pris la décision de reporter la baisse du bonus de 6 mois. Le nouveau barème (diminué de 1000 euros) n’entrera en vigueur qu’au 1er juillet 2022 et non au 1er janvier 2022 comme cela était initialement prévu. 

Pour rappel, ce bonus écologique concerne les futurs acquéreurs de voitures électriques ou hybrides rechargeables qui pourront ainsi bénéficier d’une prime durant tout le premier semestre 2022. Ce bonus écologique peut grimper jusqu’à 6000 euros sur les électriques et 1000 euros sur les hybrides rechargeables, qui ne seront donc plus aidés par la suite. Ne tardez donc pas si vous voulez en profiter ! 

Vous voilà désormais incollable sur les différents changements qui attendent les automobilistes en 2022. Néanmoins, gardez bien à l’esprit que cette liste n’est pas exhaustive et que de nouvelles mesures feront sans doute leur apparition en cours d’année.

On sait d’ores et déjà par exemple que le prix des péages autoroutiers augmentera, comme chaque année, le 1er février 2022. On estime que l’augmentation sera de +2 % en moyenne contre 0,41 % en 2021. Comme quoi, tout n’était pas si mal que ça en 2021…  😏

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer