ActualitésAdditifsBardahlEn FranceEnvironnementGuide d'achatRéparation & pannesSociété

Comment valider a coup sûr votre contrôle antipollution ?

Depuis maintenant le 1er Juillet 2018, le passage de votre véhicule au contrôle technique est devenu de plus en plus renforcé. En effet, l’état mène une guerre sans merci face aux emissions polluantes et particules fines, que dégagent chacun des véhicules thermiques du territoire en mettant en place un contrôle antipollution plus rigoureux.

Déjà en 2018, le contrôle technique à significativement évolué on pouvait compter les points de contrôle supplémentaires antipollution suivants :

  • Teneur en CO & contrôle des gaz d’échappements
  • Opacité des fumées d’échappement (moteurs a allumage par compression)
  • Témoins du dispositif de diagnostic embarqué OBD

Et c’est sans compter les 125 autres points de contrôle que nous n’énumérions pas ici.

Par conséquent, la durée et le prix du contrôle technique risque d’ostensiblement augmenter. Un point de contrôle fait débats et cela concerne ce que les technicien de votre centre de contrôle technique appelle « Défaillance critique ». Ce nouveau point de contrôle mis en en place vous oblige de réparer votre véhicule sous 24h si vous désirez ne pas recevoir de pénalité.

Bien entendu, nous ne parlons que des véhicules diesel, les propriétaires de véhicules a essence peuvent tranquillement circuler sans se soucier de cet article.

Vous avez un véhicule diesel ? Préparez le au futur contrôle antipollution…

En effet, pour les propriétaires de véhicule diesel, les choses risquent de se corsées un peu plus. Certes une evolution tarifaire n’est pas prévu pour la plupart des centre de contrôle technique et anti pollution. Mais la difficulté a le valider avec ces nouveaux points de contrôle risque d’en déplaire a certains.

On vous rassure, des solutions existent pour passer son contrôle technique un peu plus sereinement…

Pass contrôle technique Irontek

La rédaction d’Actuauto a découvert un petit prodige. Ce produit permet a coup sur de valider votre contrôle antipollution. Savant mélange entre un nettoyant injecteur et d’un traitement d’huile. La combinaison de ces 2 produits nettoie le circuit d’injection dans la chambre de combustion ce qui permet de réduire rapidement votre consommation tout en réduisant les frottements.

D’autres solutions antipollution ?

L’autre additif est un traitement huile moteur qui lui va augmenter la compression de celui et intervenir sur sa longévité. Vous avez compris ? Nettoyage de la chambre de combustion et traitement d’huile réduisent l’emission des particules. Si vous êtes équipé d’un FAP c’es encore mieux, a moins bien sûr de de nettoyer votre FAP manuellement (curatif) ou en ajoutant un additif (préventif) pour augmenter vos chances de validation du contrôle technique anti pollution.

Pour en revenir au contrôle antipollution ce sont les véhicules qui correspondent a la norme EURO 4 & + qui seront pointés du doigt « si je puis dire… »

Au final…

Pas de panique… Alors certes l’annonce du nouveau contrôle technique en fait trembler plus d’un. Evidemment l’objectif est écologique et si vous utilisez des additifs antipollution 2 fois par an, vous n’avez aucune raison de vous inquiéter. Entretenez votre voiture, effectuez vos vidanges et décrassez par moment votre véhicule et tout devrait bien se passer…

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer